Mondial de l’automobile 2010

Au sommaire
  1. Les participants
  2. Les allemandes
  3. Les américaines
  4. Les italiennes
  5. Les japonaises
  6. Les françaises

Le Mondial de l’Automobile de Paris s’est tenu du 2 au 17 octobre 2010 : il fut, certes l’occasion de découvrir nouveautés et voitures d’exception, mais surtout l’occasion de profiter des merveilles du Hall 8, aménagé pour une exposition très spéciale : « L’incroyable collection – Les trésors des musées des constructeurs ».

Les participants

Les organisateurs du Salon de l’Automobile avaient pris contact avec les constructeurs automobile afin de mettre en place cette exposition dont le but était de partager quelques rares modèles dont disposent certains musées de constructeurs. C’est ainsi 10 marques, représentant la France, le Japon, les Etats-Unis d’Amérique, l’Allemagne et l’Italie, qui ont répondu à l’appel permettant l’exposition de 44 véhicules (prototypes, dérivés, modèles emblématiques et d’exception) : le conservatoire d’Aulney-sous-Bois de Citroën, le Musée de l’Aventure Peugeot de Sochaux, l’ »Histoire et Collection » de Boulogne-Billancourt pour Renault, le Musée d’Arese pour Alfa Romeo, le Walter P. Chrysler Museum à Auburn Hills (Michigan) pour Jeep Chrysler, le Mazda Museum d’Hiroshima, le Mercedes-Benz Museum de Stuttgart, le Mitsubishi Auto Gallery d’Okazaki, le Nissan Historic Cars Garage de Zama et enfin l’Opel Museum de Rüsselsheim.

 

Les allemandes

Opel avait prêté pour l’occasion quatre modèles : deux anciens, une Kadett et une Admiral de 1938, et deux plus récents, une Mulet de développement Meriva 2005 et une Meriva Concept Salon de Genève 2007.

 

Mercedes Benz, de son côté, avait fait honneur aux fameuses « portes papillon » avec 3 modèles : une 300 SL de 1955, une C111 1971 et une C112 de 1991.

 

Les américaines

Pour l’occasion, Jeep Chrysler avait prêté différents « Wagon« , en montrant l’évolution de la marque. Ainsi, du plus vieux au plus récents, étaient exposés : un Willys Station Wagon, un Grand Wagoneer, un Grand Cherokee ZG et un Grand Cherokee WG. La marque ayant exposé des modèles allant des années 1940 aux années 2000, il était possible de pouvoir apprécier l’évolution des véhicules.

 

Les italiennes

L’Italie était représentée par Alfa Romeo qui confia 6 versions de la Guiletta, couvrant une période allant des années 1950 aux années 1980 :

  • Giulietta Coupé Sprint Bertone 1954-1962
  • Giulietta Berlina 1955-1964
  • Giulietta Spider Pininfarina 1955-1965
  • Giulietta Sprint Spéciale Coupé Bertone 1957-1962
  • Giulietta SZ Coupé Zagato 1960-1962
  • Giulietta Nuova Berlina 1977-1985

 

Les japonaises

Nissan, Mitsubishi et Mazda avaient toutes trois proposés leur participation : un Minicab EV de 1989 pour Mitsubishi, une 787 B LM 1ère 24 heures du Mans 1991 pour Mazda et 6 modèles pour Nissan : une Fairlady 2000, une 240 Z, une 280 ZX, deux 300 ZX et une 350 Z. A l’instar de Jeep Chrysler, Nissan avait mis en avant des modèles plus récents, ce qui a permit d’observer l’évolution de la marque.

 

Les françaises

Côté français, le musée de l’Aventure Peugeot avait prêtés quelques versions de la 404  à l’occasion de ses 50 bougies : la 404 Diesel des Records de 1965 ainsi que la Berline victorieuse de l’East African Safary de 1967. Par ailleurs, une berline de série, un break super luxe et un coupé super luxe de 1967 avaient été prêtés par des particuliers pour l’occasion, de même qu’un cabriolet super luxe de 1968, tous très bien restaurés. Enfin, une très belle 601 décapotable avait été, quant à elle, exposée dans le Hall 1, pour le plaisir des amateurs…et des connaisseurs.

 

Citroën avait exposé une sélection de ses modèles C4 des années 1930 : Familiale 7 places, voiture de livraison, Roadster et Roadster compétition le Mans, Autochenille et Citroënette jouet électrique.

 

Enfin, Renault avait opté pour le thème « Prototypes et dérivés » sous lequel étaient exposées des automobiles des années 1920 aux années 1980 :

  • 40 CV 1924
  • 40 CV « des Records » 1926
  • Projet 118 1965
  • 4L Parisienne 1966
  • R5 TL 1973
  • R5 Maxi Turbo 1985

 

Enfin, au-delà du Hall 8, d’autres anciennes se trouvaient au Mondial de l’Automobile au détour de différents stand d’association ou club. Ainsi, par exemple, l’Amicale Police Patrimoine était présente avec, entre autre, une Dauphine Pie et une R18, et un stand De Tomaso présentait une Pantera. Il était également possible de rencontrer, au détour d’une allée, le Van de l’Agence Tous Risques (The A-Team).

Cette entrée a été publiée dans Evénements. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>