Renault Espace

Renault Espace 1

Le Renault Espace Phase 1

La presse découvre l’Espace en avril 1984, la commercialisation devant débuter en juillet. A l’origine, deux versions sont proposées, la 2000 GTS et la 2000 TSE, toutes deux équipées du moteur 1995 cc, 110 ch, à carburateurs. Les teintes de lancement sont le beige « Atlas », le vert « Yucca », le brun « Cannelle », le bleu « Islande », le gris « Titane » et le rouge « Cornaline ».

Décembre 1984 : comme prévu au moment du lancement, deux versions turbo-diesel s’ajoutent au modèle à essence : les « turbo D » et « Turbo DX » équipées du même moteur 2068 cc développant 88 ch. Extérieurement, on les reconnaît  à la grille de calandre plus proéminente.

Mars 1985 : l’Espace reçoit le prix de l’innovation technique par l’Association française de la Presse automobile lorsque la sortie du 10 000ème exemplaire approche. Le prix fut remit par le président de l’AFPA, Henri Tourneur, à Philippe Guédon, PDG de Matra Automobile, et Pierre Tiberghien, directeur technique de Renault.

Juin 1985 : on voit apparaître une nouvelle version, mieux équipée, baptisée « 2000-1″ amorçant la montée de l’Espace vers le haut de gamme.

Juillet 1985 : Renault lance deux modèles dits « Société » bénéficiant d’une TVA réduite : les modèles 2000 GTS et Turbo D. La gamme 86 se compose désormais des modèles 2000 GTS, 2000 GTS Société, 2000 TSE, Turbo D, Turbo D Société, Turbo DX et 2000-1 (injection ou turbo-diesel).

Janvier 1986 : ajout au catalogue de deux versions transformées propulsées au choix par un moteur essence (110 ch) ou un turbo-diesel (88 ch) : une ambulance normalisée, aménagée par Sanicar, filiale de Renault Véhicules Industriels, et une ambulance médicalisée, préparée par Baboulin.

Mai 1986 : nouvelle version destinée aux professionnels via un taxi réalisé avec l’appui de la Mairie de Paris pour la société G7. Une première série rouge et bleu aux couleurs de la compagnie est mise en circulation avec quelques modèles alimentés au GPL.

Juillet 1986 : les modèles sont tous pourvus de roues en 14 pouces et d’une boîte de vitesse type NG3 empruntée à la R25, caractérisée par un verrouillage de la marche arrière avec une bague coulissante. Il est prévu pour les modèles 1987 qu’ils seront dotés d’un volant plus moderne, de sièges avant à glissière courbe et un nouveau garnissage du pavillon. Les versions 2000 TSE et Turbo Dx bénéficient de nouveaux tissus et tapis, ainsi que des enjoliveurs en alliage léger. Sur la version 2000-1, les pneus MXL sont remplacés par les MXV. Concernant certaines versions export, elles sont dotées de moteur 2165 cc, 110 ch, à injection multipoint et pot catalytique.

Octobre 1986 : les disques de frein voient leur diamètre passer de 238 mm à 259 mm. La gamme 1987 ressemble à celle de l’année précédente.

Janvier 1987 : les modèles 2000 TSE, Turbo DX, 2000-1 offrent en option une alarme antivol.

Juin 1987 : un accord est signé avec Alpine pour mettre en place une production supplémentaire à Dieppe. Pendant ce temps, Renault attend le 50 000ème exemplaire vendu.

Le Renault Espace Phase 2

Janvier 1988 : d’importants remaniements sont effectués sur la gamme. La face avant est redessinée, les blocs optiques sont adoucis et inclinés. Les phares et clignotant avant ne proviennent plus de l’utilitaire « Trafic » comme ce fut le cas pour la phase 1 : ils sont maintenant spécifique à l’Espace et par la même mieux intégrés. Les boucliers avant et arrière sont plus harmonieux et comportent un bandeau en caoutchouc pour le haut de gamme, la poignée du hayon, qui a été retouché, a été déplacée vers le bas. A l’intérieur, de nombreuses améliorations ont été faites et notamment les sièges avant avec appuies têtes réglables en hauteur, qui proviennent de la R21 et non plus de la R11.

La principale nouveauté se trouve dans la nouvelle version « Quadra » dotées d’une transmission intégrale permanente : l’arbre de transmission est en matériau composite et entraine le pont arrière par un viscocoupleur, se qui assure la répartition automatique du couple entre les deux trains. De plus, cette version est dotée de pneus MXT4 spécialement conçu par Michelin pour ce type de véhicules. En outre, la transmission intégrale, au delà d’améliorer la sécurité (freinage, motricité et tenue de route) procure une meilleure capacité de remorquage. Nonobstant les 75 Kgs de plus de la version Quadra, pour une motorisation identique, cette nouvelle version affiche des performances très proche des modèles à traction avant.

Les motorisations subissent également des changements, le moteur 2l 110 cv à carburateurs est abandonnée pour deux nouvelles versions de cylindrées identiques : un modèle 103 cv à carbu issu des R25 TS et GTS, et un moteur 120 cv à injection électronique emprunté aux R21 GTX, TX et TE et à la R25 TX. Cependant pour certains marchés, le 2l2 110 cv à pot catalytique continue à équiper les version GTX, TXE, 2000-1 et Quadra. Le moteur Turbo Diesel quant à lui ne subit aucun changement.

Compte tenu de la demande croissante, la capacité de production est augmentée : l’usine Alpine de Dieppe s’occupe du montage, de la peinture et de la finition d’environ 20 automobiles par jour (2000 TSE) ; la production atteint 130 véhicules par jour. En outre, Matra et Renault communique le 19 janvier la prolongation de leur accord de coopération pour 3 années. Ainsi, en janvier, la nouvelle gamme s’organise de la sorte :

  • 2000 GTS, 2000 GTS société et 2000 TSE : moteurs 1995 cc 103 cv à carbu
  • 2000 TXE et 2000-1 injection : 1995 cc 120 cv à injection électronique
  • 2000 TXE Quadra et 2000-1 Quadra : 1995 cc 120 cv à injection électronique
  • Turbo D, Turbo D Société, Turbo DX et 2000-1 Turbo Diesel : moteur 2068 cc 88 cv
  • Exportation : GTX, TXE, 2000-1 en normal ou Quadra : moteur 2l2 110cv à pot catalytique

Décembre 1988 : tous les modèles proposent desormais en option le freinage antibloquage, ABS Bosch ; les versions normales sont doétes d’un système à 4 paramètres, et les Quadra à 5 paramètres.

Mars 1989 : le 100 000 ème exemplaire est produit à Romorantin et l’Espace continue d’obtenir des distincions : prix de la sécurité 1989 pour la Quadra. Henri Tourneur et Roger Brioult remettent le trophée au directeur commercial de Renault (Paul Percie du Sert).

Décembre 1989 : l’Espace obtient le trophée de la « voiture de la décennie » décerné par l’Automobile Magazine, remis au PDG de Renault (Raymond H.Levy) et à Philippe Guédon.

Janvier 1990 : une série spéciale de la 2000-1 (injection, turbo diesel et Quadra) est commercialisée avec un intérieur en cuir Connolly : la sellerie grise habille les sièges bandeau de planche de bord, accoudoirs, soufflet de levier de vitesse, volant, médaillon de panneaux de portes, etc… La carrosserie existe en une teinte unique, le gris pluton. Outre la sellerie, cette série propose un large choix d’options : cache-bagages ou encore chainte Hi-Fi avec commandes au volant.

Avril 1990 : une option « suspensions arrières pneumatique avec correcteur d’assiette » est prévue pour les versions TXE, Turbo DX et 2000-1, améliorant le confort et assurant une assiette constante. Les ressorts hélicoïdaux sont abandonnés : on trouve des coussins pneumatiques dans lesquels la pression d’air est ajustée par un compresseur électrique, en fonction de la charge supportée par le train arrière.

Janvier 1991 : le dernier Espace sort des chaînes de Romorantin le 25 janvier : il s’agit de la 191 674 ème, une 2000-1, avec intérieur cuir, air conditionné et ABS, portant le numéro de série « VFBJ 116050R679070″ ; elle entre directement dans la collection Matra. Pour en savoir plus sur la 4ème version, vous pouvez cliquez ici.

Cette entrée a été publiée dans Voitures. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Renault Espace

  1. Claude-Edouard Crampes dit :

    Bonjour,
    Depuis 1 an je suis à la recherche d’un spoiler av. neuf pour un « espace 1 TDX » de 86, avec ou sans anti-brouillard. Personne n’en a. J’aimerai bien savoir où je pourrais en trouver un. Même d’occase je serais preneur. Ce véhicule doit retrouver toute sa splendeur. Il tourne comme une ROLEX.
    Merci de m’aider, car c’est le parcours du combattant.

    • Francois dit :

      Bonsoir Claude-Edouard,
      je ne connais pas d’endroit où trouver cette pièce, peut-être qu’un de nos lecteur pourra vous aider ?
      Souhaiteriez-vous nous présenter votre Espace et son histoire avec quelques photos ? Ce sera l’occasion de passer une annonce :)
      Bon courage dans votre recherche !

    • michel dit :

      Contacter mr Monsego au SAV restant au 01 30 68 30 68, il reste un poil de competence chez Matra, qui assume.
      Me tenir au courant.
      Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>