Le retour de l’équipage 253 – 4L trophy 2013

Une aventure africaine « 4Lement » dépaysante !!

Le mardi 12 février 2013, 10h alors que la neige recouvrait les trottoirs grenoblois, une 4L Bleue claire remplie de fournitures scolaires, matériel médical et ballons de foot dégonflés se préparait à prendre le départ pour un périple qui durera 14 jours et pas moins de 6 700 kilomètres. Avec elle, l’équipage n°253 de la 16ème édition du raid 4L Trophy est un peu stressé mais très excité à l’idée de vivre une aventure exceptionnelle.

4l trophy

Notre parcours

Alors que nous étions attentifs au moindre bruit suspect et à la plus infime odeur étrange, nous sommes finalement arrivés comme prévu à Saint Jean de Luz le jeudi 16 février, soulagés. Ce qui ne fut pas le cas de nos amis d’aventure grenoblois avec qui nous sommes partis et qui ont vu leur joint de culasse lâcher au niveau de Montpellier.

4L trophy

Village départ sous la pluie

L’aventure marocaine commença réellement deux jours plus tard lorsque nous avons pris le ferry à Algeciras direction Tanger. Les premières pistes sonnèrent comme la récompense de tant d’heures de routes où nous avons eu largement le temps de repenser à ces 12 mois de préparation et de galère pour réunir les fonds. Nous faisons partie de ces équipages qui se sont lancés sans avoir la totalité du budget mais qui n’ont pas voulu abandonner pour mille euros non trouvés. Et nous sommes loin de le regretter lorsqu’on voit l’ambiance au bivouac, l’entre-aide dans les bacs à sable (zone où il est très difficile voire impossible de passer sans s’ensabler).

Bref, ce ne sont pas moins de 4 jours de piste que notre 4L a formidablement supportés. Il est clair que les plaques installées à l’avant et à l’arrière pour renforcer le châssis et protéger le moteur ne sont pas de trop.

4L trophy

L’arrivée au bivouac après une journée passée dans le désert marocain autour de Merzouga

Si l’on veut suivre les caps et économiser des kilomètres pour être bien classés, des pneus cross et une préparation sans faille de la voiture sont primordiaux. Nous avions préservé nos pneus neige pour le désert, ce qui se révéla un pari payant jusqu’à ce que l’on crève lors du troisième jour. A défaut d’en avoir d’autres de rechange, c’est en simple pneu de route que nous finirons le raid.

4L trophy

Petit arrêt pour crevaison mais le paysage n’en est pas moins fantastique

Au niveau pépins mécaniques, nous avons été épargnés par les problèmes sérieux. Probablement grâce à une préparation de la 4L rigoureuse et un brin de réussite qui est nécessaire dans ces conditions. Les seuls soucis que l’on a eus sont une courroie (celle de la pompe à eau) à changer et un ressort de pédale d’accélérateur qui faisait des caprices. Le problème le plus sérieux fut notre coffre qui a lâché (charnières fissurées) à cause des vibrations causées par les pistes marocaines. Mais après trois heures d’attente au stand carrosserie du bivouac et 20 minutes de soudure, il est comme neuf.

4l trophy

Petite pause sur la route avant de découvrir les souks de Marrakech

La 4L a pu se reposer deux jours à Marrakech où nous avons préféré utiliser le taxi local pour visiter la ville et elle a ensuite pu avaler le trajet Tanger – Grenoble en deux jours. Nous avons passé les 77 777 kms au compteur de notre bolide à Perpignan, ville qui nous semble maintenant à côté de Grenoble, tellement nous avons parcouru de kilomètres !!

4L

Fin d’une belle aventure

Aujourd’hui, notre 4L va être mise en vente, pas sans une pointe d’émotion, mais c’est la seule façon de rentrer dans notre budget, en espérant qu’elle connaisse encore d’autres aventures aussi passionnantes que la notre dans l’avenir…

Cette entrée a été publiée dans 4L trophy, Evénements, Le coin des passionnés. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>