Photos des Motos d’Avignon Motor Festival 2013

Au sommaire
  1. L'hommage à Jean-Claude Olivier
  2. Le village des anciennes
  3. Stand moto Brancquart

Retourner au sommaire des photos d’Avignon motor festival 2013 ici.

L’hommage à Jean-Claude Olivier

Avignon Motor Festival rendait aussi hommage à Jean Claude Olivier et à sa carrière. Décédé en janvier 2013, M. Olivier contribua, pour ne pas dire plus, à l’essor de la marque Yamaha en France. Il réussit à convaincre « BB » de rouler au guidon d’une 125 Yamaha, il participa au Bol d’Or dans les années 1960 et fut aussi célèbre pour ses roues arrières au guidon d’une 1100 XS ou d’une 1200 V-Max.

jean claude olivier

Le Stand d’hommage à Jean-Claude Olivier

 

Le village des anciennes

Bienvenue au « village des anciennes » !

motos avignon motor festival

Le village des anciennes

Le village des anciennes était installé dans le hall dédié aux deux roues, où se trouvaient également des motos récentes. Au sein du village des anciennes, différents clubs, magazine, particuliers ou encore préparateur présentaient leur modèle.

rad magazine

Le Stand de RAD Magazine

mba

Une MBA

Comme lors de l’Avignon motor festival 2012, une belle collection de solex était exposée. De même, de belles anciennes se trouvaient dans ce village comme une Magnat Debon de 1938.

motos avignon motor festival

Une Magnat Debon Nougier de 1938

Stand moto Brancquart

Attention : ici on ne rigole pas avec la passion de l’ancien, de la performance et de la mécanique. On ne lance le débat qu’entre 14 000 et 20 000 tr/min et encore ! Si vous pensiez avoir déjà été impressionné par une moto dans le passé, oubliez. Ici, c’est du sérieux. Ce n’est pas MM. Brancquart, Mercier ou Gandrille qui diront le contraire !

avignon motor festival

Le stand avec la CBX 1000 (g) et la CB 750 (d)

En effet, le stand exposait la passion de la performance et de l’exception avec M. Brancquart et sa CBX 1000, M. Mercier et sa Honda CB 750 CR Daytona et avec M. Gandrille et ses « mobylettes ». Pas le cyclomoteur de tous les jours non, LA mobylette, LE cyclomoteur 50 cc de compétition, interdit sur certains circuits car son bruit est trop important.

Les mobylettes de course étaient elles-aussi préparées : il y avait des modèles usines et de série. Les premières ont un intérêt historique également en ce qu’elle participe à l’histoire de la marque dans la compétition et dans le monde du 50 cc en général. Il était très intéressant de pouvoir discuter avec des passionnés de ce genre de deux roues qui oeuvre pour leur sauvegarde et l’entretien de ce patrimoine, parfois en toute confidentialité puisque ces mobylettes sont boudées par certains. Cela ravivent d’ailleurs beaucoup de souvenir pour ceux qui ont passé leur jeunesse dans les années 1980 !

avignon motor festival motos

Les « mobylettes » de compétition

La CB 750, déjà présentée lors de l’Avignon Motor Festival 2012, est unique. La valeur historique des choses ou événements se révèle parfois bien des années plus tard ; lors du succès de la 750 CR Daytona, personne n’avait prit conscience de sa portée historique. Ainsi, retrouvée après des années d’oubli, en banlieue parisienne, il fallut tout un panel d’experts, venus parfois d’outre atlantique, pour analyser, scruter, décider. Le verdict est tombé : c’est bien la seule, l’unique Honda CB 750 Racing Type qui ait survécu.

Pour plus d’information, vous pouvez consulter le site consacré à la Honda CB 750 CR Daytona ici.

honda cb 750

La Honda CB 750 CR Daytona

M. Brancquart et son fils, partis d’un simple délire, celui de faire une moto qui ait le bruit le plus joli, se sont lancés dans une aventure qui dura 6 ans. Le résultat ? Une moto sur la base d’une Honda CBX de 1978-79 qui développe, après intervention chirurgicale, 171 ch pour … 174 kg ; surtout, une moto qui peut monter à 20 000 tr/min. L’inertie du moteur a été travaillée à son paroxysme ce qui permet de monter en régime ultra rapidement.

honda cbx

La Honda CBX

Les plus chanceux des visiteurs du salon ont pu assister à une démonstration : le temps ne permit malheureusement pas de la faire rouler sur la piste de démonstration mais M. Brancquart put la faire tourner en statique.

honda cbx

La Honda CBX avant son démarrage…

Voici la vidéo (à noter que, sur cette vidéo, la moteur prend 18 000 tr/min) :


C’était également l’occasion de démarrer une autre moto, la petite soeur de la première en quelques sortes :


Pas besoin de vous offrir une place au premier rang des gradin d’un GP de F1 : il suffit d’être là quand M. Brancquart la fait tourner. D’ailleurs, lors d’une sortie sur circuit, il lui est arrivé d’entendre un visiteur surpris qu’une F1 tournât sur le circuit alors que c’était « simplement » sa moto !

Mise à jour du 12 février 2013 : nous saluons M. Brancquart pour sa carrière et ses accomplissements. En effet, depuis que nous avons écrit cet article, M. Brancquart nous a quitté (le 4 avril dernier). Nous adressons donc tout notre soutien à la famille.

 

Voir la suite des photos du salon d’avignon motor festival ici.

Cette entrée a été publiée dans Avignon motor festival, Evénements. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>